Goûter, Petit déjeuner

Non, un thé ne s’infuse (surtout) pas à l’eau bouillante

Un amateur de vin ne le boit jamais dans un gobelet. Un amateur de café n’ajoute jamais de sucre. Et bien, un amateur de thé ne le prépare jamais avec de l’eau bouillante. Entre nous, nous avons tous tendance à verser notre eau bouillante sur le thé, le laisser infuser quelques minutes puis le déguster ainsi. Mais stop, c’est fini, on arrête tout (enfin, surtout l’eau avant qu’elle ne bout) !

Dis-moi quelle variété de thé tu bois, je te dirais quelle température d’eau choisir…

Pour la bonne préparation du thé, il y a quelques règles à respecthé (facile). Elles concernent par exemple le dosage, le temps d’infusion ou encore, la température de l’eau, sujet qui nous intéresse aujourd’hui. N’est-ce pas ?

Avant tout, cette eau se veut fraîche, de source ou filtrée. Idéalement, elle doit être chauffée dans une bouilloire, et non dans une vieille casserole entartrée. Sinon, à vous le thé avec un léger goût des pâtes bolo réchauffées hier ! Enfin, la température :

  • les thés blancs et les thés verts doivent être infusés dans une eau à 70°C
  • sauf les thés verts du Japon qui eux peuvent être infusés dans une eau de 40°C à 80°C
  • les thés noirs, dans une eau de 80°C ou 90°C
  • les thés rouges, tels que le Rooibos, et les thés sombres, dans une eau à 90°C
  • pour les thés parfumés, tout dépend du thé de base utilisé – noir, vert, au jasmin – mais la température peut varier entre 70°C et 90°C
  • les thés oolong, enfin, dans une eau à 90°C ou un peu plus…

Et comme vous savez tous que l’eau bout à 100°C, la conclusion est qu’un thé ne doit jamais être infusé dans une eau bouillante. Mais alors, comment connaître la température de l’eau ? Ah, ça c’est une bonne question. Il existe des bouilloires intelligentes à thermostat telles que votre bouilloire Tea Touch qui justement chauffent l’eau à la température désirée. La Tea Touch vous propose 5 températures différentes. Ingénieux, n’est-ce pas ?

Pas d’eau bouillante sur le thé… mais pourquoi ?!

En fait, l’eau bouillante brûle les feuilles de thé. Alors, verser une eau à plus de 100°C sur une feuille de thé de qualité ne vous permettra pas de profiter ni de ses minéraux, ni de tous ses arômes. Car les arômes contenus dans le thé sont très délicats.

Saviez-vous d’ailleurs qu’au Sri Lanka, on appelle le thé de grande qualité, « l’or liquide » ? C’est pour vous dire l’importance de ses feuilles ! Là-bas, les thés sont cultivés dans des plantations perchées dans les montagnes. Ainsi ils profitent de deux éléments essentiels au développement de leurs arômes : le soleil et la pluie. Et plus on monte en altitude, et plus le thé est puissant. En fonction du temps, et même des saisons, le thé n’aura pas le même caractère : le thé de printemps est très puissant, et fort, tandis que le thé d’automne est plus doux. C’est celui que l’on a l’habitude de boire pour se détendre voire pour profiter de ses bienfaits…

La richesse de l’or liquide

Car oui, le thé a des effets positifs sur la santé. Il contient en effet de nombreux polyphénols, des antioxydants qui protègent le corps, et il a des propriétés de lipolyse après le repas. En gros, il évite les ballonnements.

Mais bien sûr pour profiter à la fois de ses bienfaits et de ses arômes, sa bonne préparation est essentielle. Maintenant que vous en savez plus sur le thé, il est temps de jeter votre vieille casserole entartrée, et de le préparer comme il se doit. C’est de l’or tout de même, et c’est tout un art.

Continuez à profiter de nos recettes, bon plans, informations… abonnez vous à notre newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *